C'est quoi les enjeux énergétiques ?

Au 20e siècle, la population mondiale a été multipliée par quatre:
il y avait 1,6 milliard de personnes sur terre en 1900 et 6 milliards en l’an 2000.
Dans le même temps, la consommation d’énergie a été multipliée par… vingt !

Or, aujourd'hui, les besoins énergétiques de l'Humanité sont couverts en très grande partie par les énergies fossiles (80%) qui sont polluantes. La Terre, notre maison, pourra-t-elle le supporter ?

POURQUOI CETTE AUGMENTATION ?

Il y a cent ans encore, en Suisse, les gens n'avaient pas tous le chauffage, l'électricité et l'eau courante dans leur maison. Les déplacements d'une ville à l'autre étaient longs et difficiles, sans parler des voyages à l'étranger, qui étaient très rares. Dans l'ensemble, les gens possédaient très peu d'objets (même pas de téléphones portables ni d'internet !). Peux-tu imaginer vivre ainsi? Aujourd'hui, une grande partie de la population mondiale est encore privée de tout ce confort et souhaite, naturellement, en bénéficier. Or, une telle amélioration du niveau de vie passe par ... une plus grande consommation d'énergie !

D'autant que depuis l'an 2000, la population mondiale est passée de 6 à 7 milliards de personnes.

LES CONSÉQUENCES

Les énergies les plus utilisées aujourd'hui sont aussi les plus polluantes: le pétrole, le gaz et le charbon sont brûlés pour faire rouler les voitures, naviguer les grands bateaux, voler les avions et, aussi, pour chauffer les maisons et produire de l'électricité.

En brûlant, ces matières rejettent des gaz et des poussières dans l'air. L'une des conséquences, c'est l'effet de serre, qui participe à l'augmentation de la température moyenne sur Terre.

Les conséquences négatives se font déjà sentir:

 

  • Les glaciers et les banquises fondent, et font monter le niveau des mers;
  • Les déserts et les zones de végétation se déplacent;
  • Certaines maladies tropicales s'étendent à de nouvelles régions;
  • Les phénomènes climatiques extrêmes sont toujours plus nombreux: sécheresses, inondations, cyclones...

UN DOUBLE DÉFI

Aujourd'hui, un habitant des États-Unis, le pays le plus riche du monde, consomme en moyenne 30 fois plus d'énergie qu'un habitant du Bangladesh, le pays le plus pauvre. Que se passera-t-il quand le Bangladesh aura atteint le même niveau de vie que les États-Unis? Si, à l'avenir, ce sont les énergies fossiles, très polluantes, qui continuent à combler l'essentiel des besoins de l'Humanité en énergie, notre planète pourrait ne pas le supporter.

Nous sommes donc face à un double défi:

  • Maîtriser l’augmentation et le partage de la consommation d’énergie;
  • Assurer une production d’énergie moins polluante qu’aujourd’hui.